L’E-mailing, un vieux concept en pleine révolution !

analytics-blog

Après avoir défini l’ e-marketing et ses différentes théories et pratiques dans son ensemble, nous allons maintenant tenter d’avancer 5 initiatives nouvelles qui pourraient aider à construire l’avenir de l’E-marketing sur les réseaux sociaux :

marketing-reseaux-sociaux-le-media-social-du-web

#1 Développer l’E-marketing sur les réseaux sociaux les plus fréquentés :

– Quels réseaux sociaux privilégier en priorité ?

Facebook, c’est 1,1 milliard d’utilisateurs dans le monde, dont 29 millions en France depuis 2004. Les utilisateurs y passent 400 minutes par mois. Il regroupe une cible large, impliquée, et de nombreux outils marketing qui permettent aux marques de gagner en visibilité et de réaliser des campagnes publicitaires efficaces. La croissance rapide du nombre d’utilisateurs de Facebook depuis 2004 les a rapidement conduits à créer des espaces de discussion ; puis c’est au tour des entreprises de créer des comptes pour leurs marques.

Twitter, c’est 200 millions d’utilisateurs actifs dans le monde (500 millions d’inscrits), dont 6 millions d’utilisateurs actifs en France (20 millions d’inscrits) depuis 2006. Les utilisateurs envoient 400 millions de tweets chaque jour. La plateforme de microblogging est extrêmement prisée, elle permet de publier et partager des contenus de 140 caractères maximum à sa communauté .

Ce sont Twitter et Facebook, véritable fer de lance des réseaux sociaux mondiaux comme en atteste les chiffres où la stratégie e-marketing est à développer prioritairement.

– Et les autres …?

Google +, Flickr, Likedin (…) ne sont pas vraiment des réseaux sociaux de masses, néanmoins ils savèrent utiles pour cibler les professionnels du secteurs ainsi que dans le recrutement de nouveaux employés.

– Limites et erreurs à éviter :

Facebook et Twitter sont des réseaux sociaux de masses, cette masse peut s’avérer un incroyable levier quand à la promotion d’une entreprise. Mais elle peut s’avérer néfaste car il y aura toujours des personnes qui, par pur plaisir ou par une mauvaise expérience, vont critiquer et ceux de manière publique.
Il faut donc éviter au maximum les publications qui peuvent alimenter la polémique sur n’importe quels sujets.

reseaux-visuel_01

#2 Favoriser l’essor du « picture-marketing » :

– Qu’est-ce que le picture marketing ?

Le picture marketing, ou marketing par l’image, consiste pour une marque à mettre en oeuvre des campagnes promotionnelles sur les réseaux sociaux via différents supports visuels (photographies, visuels, gifs animés, films,).

Comparativement, au texte (ex : statuts Facebook), aux liens, et même aux vidéos, la photo est le contenu partagé qui génère le plus « d’engagement » de la part des membres d’une communauté (ex : fans d’une page
sur Facebook, followers sur Pinterest ou Tumblr).

Les réseaux sociaux les plus adaptés aux campagnes de picture marketing :

– Tumblr
– Pinterest
– Instagram (via Facebook)
– Google Plus

– La photo, levier « d’engagement » des fans :

L’image étant facteur d’engagement sur les réseaux sociaux, elle permet aux entreprises animant un espace communautaire de :
Favoriser le recrutement de fans, en augmentant le taux d’engagement (à long terme)
Faciliter la réussite d’une campagne de marketing virale (à court terme)
Créer un univers visuel pertinent autour de sa marque, de ses produits ou de ses valeurs
Les limites du picture marketing

L’utilisation d’images ou de photos humoristiques est aujourd’hui courant pour augmenter les interactions autour des contenus postés sur les réseaux sociaux.
Si ce procédé contribue à augmenter le niveau d’engagement, son utilisation peut être contre-productive : en effet l’utilisation d’images n’ayant aucun apport avec l’univers thématique de la marque ne permet pas de renforcer l’identité de celle-ci auprès des internautes qu’elles ciblent.

df045092036b9c394afd58d042426e6b

#3 Analyser avec de meilleurs outils ses Followers :

Origines et objectifs :

Les méthodes d’analyse de trafic de site internet sont apparues de manière gratuite et performante depuis l’année 2000 notamment avec l’arrivée de Xiti.

On peut alors connaître la provenance des internautes ayant visité son site internet, le navigateur internet utilisé par les visiteurs, de quel site ils viennent (lien d’un partenaire, moteur de recherche, publicité sous forme de bannière …)
Ces méthodes ont très vite évolué grâce à la démocratisation du e-commerce et la nécessité d’analyses plus abouties en découlant. C’est encore une fois Google qui a fortement contribué à l’avancée de ces méthodes analytiques via notamment Analytics qui est une plateforme gratuite, complète, évolutive et liée à d’autres plateformes de Google complémentaires

De nouveaux logiciels/entreprises apparaissent :

Des logiciels plus performants et apportant de nouvelles fonctionnalités ont vus le jour tels que :

– Clikability : Outils d’analyse et de statistiques (anglais)
– Fireclicks : logiciel d’analyse (anglais)
-ID Stats : mesure le trafic de votre site et l’efficacité de vos actions sur le web

L’apparition de la concurrence entraînant quelques dangers :

De nombreux logiciels payants (et donc pour la plupart cher) apportent des fonctionnalités bien meilleures qu’ Analytics, il y aura donc un cout supplémentaire à prévoir dans sa stratégie e-marketing. D’un point de vue éthique « tracers » ses clients potentiels peut être vue selon eux comme de l’espionnage et ainsi décridibiliser la marque. De plus,ces logiciels peuvent être adaptés à analyser la fréquentation d’un site qui n’est pourtant pas le vôtre et ainsi établir ce que l’on appelle de « l’espionnage industriel ».

analytics1

#4 Personnaliser la publicité extérieure en fonction du profil :

De nouveaux et nombreux enjeux :

Les entreprises qui innoveront dans leur stratégie marketing et qui seront avant-gardistes de cet e- marketing encore en construction, seront celles qui intégreront intelligemment les consommateurs en tant qu’individu humain et non plus en tant que client. L’objectif étant de satisfaire les valeurs des clients (complexe).
Avec le développement des nouvelles technologies, du web, des médias sociaux, les consommateurs ont pris conscience du pouvoir qu’ils ont entre leurs mains et leurs attentes vis-à-vis des marques et des produits qui ont évolué. Ainsi, dans un avenir très proche, les consommateurs ne se contenteront plus d’acheter des produits et services uniquement en fonction de leurs caractéristiques ou des recommandations sociales de leur cercle d’influence. Ils ajouteront une dimension complémentaire pour effectuer leur choix, celle des valeurs environnementales et sociétales des marques.
Finalement, le projet ambitieux est d’ajouter une troisième dimension à l’écosystème du marketing qui se caractérise par un marketing créateur de valeur pour le client, pour l’entreprise et pour la société au sens large.

Vers un sentiment de « voyeurisme » ? :

C’est un fait, les Français sont prêt à payer pour ne plus être la cible des publicités sur Internet, dès lors, il sera important de cibler les besoins de sa « cible » et de veiller au maximum à ne pas harceler la personne visé afin d’éviter un effet contraire souhaité.
Afin de ne pas entrainer le rejet de la publicité, il sera donc très important de :

6a0120a8b67743970b0168e71088fc970c

#5 Rendre le produit conforme en fonction des normes et valeurs de chacun :

Objectifs et enjeux divers :

C’est par un sujet d’envergure socio-psychologique que nous allons terminer. Dans son ouvrage Philip Kotler ( spcécialiste marketing Américain ) suggère que les entreprises abordent une approche centrée sur l’humain (human-centric approach), mêlant l’humain dans toutes ses dimensions émotionnelles, intellectuelles et spirituelles…
Or, le marketing qui se concentre sur l’humain reste une vision très conceptuelle du marketing, dont les seules applications perceptibles pour l’instant se traduisent par la prise de conscience des entreprises :
De l’importance des valeurs sociétales et environnementales. Par exemple, la marque Timberland qui met en avant son approche écologique de recyclage des matériaux chimiques.
De l’importance de traiter correctement ses fournisseurs, ses clients, ses salariés. Cela semble pourtant une évidence…

Mais l’éthique des uns n’est pas forcément l’éthique des autres :

C’est la principale limite de ce genre de communications, adopter la posture du caméléon en voulant correspondre aux ormes et valeurs de chacun peut faire apparaître un sentiment d’hypocrisie aux seins de nombreux clients potentiels. Exemple le plus récent : la suppression sur les sites des pays Arabes de l’hommage des attentats perpétrés en France entraînant une vague de contestation chez certains fans.

index_icon3

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s